RELEVÉ DE L’ÉTAT PHYSIQUE ET DE LA VALEUR PATRIMONIALE D’IMMEUBLES SITUÉS (...) - BruxellesFabriques test
<
>
Avenue du Port 86C 1000 Bruxelles

Pièces jointes

Accueil || PATRIMOINES || RELEVÉ DE L’ÉTAT PHYSIQUE ET DE LA VALEUR PATRIMONIALE D’IMMEUBLES SITUÉS SUR LE SITE DE TOUR & TAXIS ET SES ALENTOURS

Bruxelles est, jusqu’à la fin des années 1970, la principale ville industrielle du pays en termes d’emplois manufacturiers. Dans les années 1860 déjà, elle était l’une des plus industrielles du continent, au moment où la Belgique représentait la quatrième puissance économique mondiale. Réalisation visionnaire de l’âge d’or de l’industrialisation, gigantesque complexe de dédouanement et d’entreposage, Tour & Taxis fut pendant près d’un siècle le nœud central du transit des marchandises aux portes de la Capitale. La construction, essentiellement entre 1902 et 1907, donna une très forte impulsion industrielle aux quartiers riverains de Molenbeek et de Laeken mais aussi à toute la région bruxelloise.

Le port maritime a été creusé dans les mêmes années. C’est d’ailleurs la « Société du Canal et des Installations Maritimes » qui est fondée pour disposer de ce canal. L’inauguration du chantier « Canal Maritime » eu lieu le 28 juin 1900, en présence de Léopold II, passionné du chemin de fer et désireux de doter la Capitale d’une infrastructure grandiose.
C’est le gouvernement qui impose à la nouvelle Société du Canal et des Installations maritimes, fondée en 1889, la construction d’une gare de marchandises sur le même terrain. Le premier projet présenté par la Société en 1891, était de deux darses bordées de voies de chemin de fer qui venaient de la Gare du Pannehuys. Il est donc entièrement revu pour aboutir quasi à la disposition actuelle s’étendant jusqu’à la rue Marie-Christine. Il devait offrir autant de quais et de hangars, de part et d’autre du bassin Vergote que le premier projet. Aucun des projets n’intègre la gare, sauf le faisceau de voies de chemin de fer.
Certaines cartes postales anciennes sont très utiles, les analyser apporte pas mal de précisions.

Un dossier réaliser par Guido Vanderhulst en 2011. Visionnez ou téléchargez le PDF.

PDF - 2 Mo

X


X