La Brasserie Roelants, Schaerbeek - BruxellesFabriques test
<
>
Accueil || PATRIMOINES || La Brasserie Roelants, Schaerbeek

On sait peu de choses sur cette brasserie. Elle a été fondée aux alentours de 1900 par
un certain A. Roelan(d)ts au n° 137 de l’avenue Rogier à Schaerbeek (source :
Annuaire du Commerce de 1902).

Notice rédigée sur base de la documentation et du travail de Guy Moerenhout.

JPEG - 231.7 ko

On sait peu de choses sur cette brasserie. Elle a été fondée aux alentours de 1900 par
un certain A. Roelan(d)ts au n° 137 de l’avenue Rogier à Schaerbeek (source :
Annuaire du Commerce de 1902).
Six ans plus tard, on la retrouve déjà à la rue Van Oost (numéros 52-54).
Entre les deux guerres mondiales, elle est exploitée par les frères Alphonse et T.
Roelants, qui la transforment en S.A. (Annuaire du Commerce de 1932).
A côté des classiques « Straf » (une « Faro »), « Pilsen », « Export », « Blonde
spéciale », « Munich », « Bock », « Scotch » et « (Best) Stout », elle produisait aussi
une « Jagerbier » et une « Dog Ale », ainsi que la « Phenix-bräu » reprise de la brasserie « Phenix » de Molenbeek.

JPEG - 94.9 ko

En cette année 1956, la brasserie est encore florissante et d’importants investissements sont consentis dont la modernisation de la bouteillerie.

JPEG - 219.7 ko

Elle disparaît en 1962 (source BES) lorsqu’elle est absorbée par la brasserie
« Ixelberg » (celle-ci reprendra la « Dog Ale » dans son assortiment).
En 1963, les bâtiments sont rachetés par la commune pour y abriter un atelier et un
entrepôt du Service des Voiries et Bâtiments (1) .

Dans les années ’90, dans le cadre de la rénovation du quartier de la « Cage aux
Ours », une étude avait été menée en vue de transformer le site de l’ancienne brasserie
en un espace polyvalent combinant logements, espaces verts et une salle à vocation
culturelle. Ce projet est cependant resté dans les cartons et il a fallu attendre fin
décembre 2007 pour que le gouvernement bruxellois approuve enfin un « Contrat de
Quartier » centré sur la Cage aux Ours et s’étendant du pont Van Praet à la rue Gallait et à l’avenue Maréchal Foch.

JPEG - 171.8 ko

JPEG - 199.8 ko

Lire également le blog de Guy Moerenhout " C’était au temps où Bruxelles Brassait"
http://biere-et-brasseries-bruxelles.skynetblogs.be/accueil.html

JPEG - 145.3 ko

JPEG - 168.2 ko

© Fonds Moerenhout

notes
1. Traduit et adapté de « Bier en Brouwerijen te Brussel – van de Middeleeuwen tot vandaag » (1996) édité par « Archief en museum van het Vlaams leven te Brussel vzw » p. 196.

X


X