Disparition de mobilier urbain Art Nouveau à Uccle - BruxellesFabriques test
<
>
avenue albert 1180
Accueil || PATRIMOINES || Disparition de mobilier urbain Art Nouveau à Uccle

Alexandre Warmoes nous signale la destruction d’une pièce de patrimoine bruxellois.
En effet, une cabine électrique de grand intérêt vient d’être rasée à Uccle.
Située sur l’avenue Albert, au croisement de la rue Vanderkindere, où d’importants travaux de modifications de la voirie sont en de réalisation cours, elle a disparu.

Il s’agissait d’une cabine trapézoidale de style Art Nouveau, inspirée par l’architecture funéraire égyptienne.
C’était un trapèze de briques avec frises en attique et toiture à quatre pans formant un espèce de petit temple tout à fait typique du « culte » dévolu à l’époque à l’électricité. La date de construction est encore inconnue.

Cette cabine était le seul exemplaire subsistant d’infrastructure électrique, habillée avec raffinement d’art nouveau, vestige du mobilier urbain originel de l’avenue .
C’était donc une pièce de mobilier urbain de très grande qualité, détruite par ignorance de sa valeur patrimoniale…

X


X